LabSkin Creations utilise la bio-impression pour réaliser des modèles de peau complexes via 3D Natives

20 juin 2019 - 0 commentaire

L’impression 3D touche de nombreux secteurs et particulièrement le médical. Nombreux sont les chercheurs qui se penchent sur la bio-impression pour créer toutes sortes de solutions médicales, plus adaptées à la réalité de chaque patient. Récemment nous vous avions parlé des chercheurs de Tel-Aviv qui ont réussi à bio-imprimer un coeur humain composé de tissus et vaisseaux sanguins. Cette fois-ci, nous restons en France avec la startup LabSkin Creations qui teste l’efficacité d’ingrédients et de produits cosmétiques sur des modèles de peaux bio-imprimés, réalisés sur mesure.

Dans une interview donné à Premium Beauty News, Sandrine Hénard, depuis trois ans chargée de projet chez LabSkin Creations, détaille les nouvelles avancées permises par la bio-impression de substituts cutanés. Depuis l’interdiction en 2013 de vendre des produits cosmétiques testés sur les animaux dans l’Union Européenne, les substituts cutanés ont connu une belle croissance. En effet, LabSkin Creations se charge de développer des peaux reconstruites sur mesure.

Ces peaux sont plus ou moins complexes et permettent de tester de nombreux produits cosmétiques, ainsi que l’efficacité de certains ingrédients. Créée en 2014 par Amélie Thépot, LabSkin Creations est hébergée à l’hôpital Edouard-Herriot (Lyon 3ème) et reproduit artificiellement l’épiderme et le derme, grâce tout d’abord à la culture de cellules in vitro, et dorénavant par bio-impression 3D avec une bio-encre contenant les cellules de peau.

Read more…

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire.