Candy, pour s’authentifier sans contact grâce au réseau veineux des mains, via l’Usine Digitale.

6 mai 2020

Publié par l’Usine Digitale, le 07 Avril 2020.
La start-up Global ID et l’Institut de recherche suisse Idiap lancent le projet Candy, financé à hauteur d’un million de francs suisses. Objectif : développer un scanner sans contact permettant d’identifier les personnes grâce à la forme du réseau veineux de leurs mains. Si le premier cas d’usage concerne les établissements hospitaliers, où la suppression du classique système de badges permettrait de réduire les risques de contamination, cet outil de reconnaissance biométrique pourrait être utilisé plus largement. A condition de respecter certains principes, notamment ceux du RGPD dans l’UE.

Le 6 avril 2020 a marqué le lancement du projet Candy dont le but est de développement un scanner sans contact pour identifier une personne grâce aux veines de ses mains. Ce projet, mené conjointement par la start-up lausannoise Global ID, spécialisée dans les technologies biométriques, et l’Institut de recherche suisse Idiap, est doté d’un million de francs suisses, soit environ 945 000 euros.

Pendant deux ans, ingénieurs et chercheurs vont tenter de mettre au point un prototype de scanner. « Notre objectif ultime est d’assurer le plus haut niveau de sécurité et de confidentialité des données tout en remédiant aux principaux inconvénients des technologies biométriques existantes, notamment la fiabilité, la robustesse et le coût élevé« , a expliqué Lambert Sonna, le PDG de Global ID.

Lire la suite…

Gagnez du temps et retrouvez facilement les méthodes et les prestataires de tests pour valider vos revendications produits.

Preclinical

Clinical

Clinical