L’ESA imprime des os et de la peau en 3D pour aller sur Mars via Siècle Digital

10 septembre 2019

Dans le cadre des mesures de sécurité, pour une future expédition sur Mars, des scientifiques de l’ESA (l’agence spatiale européenne) travaillent sur la bio-impression 3D, d’os et de peau. Une fois lancés dans cette mission spatiale, les astronautes ne pourront plus faire marche arrière. Si jamais certains d’entre eux se fracturent un os, ou se brûlent, ils pourraient s’en sortir grâce à ces échantillons de peau et d’os.

Des os et de la peau bio-imprimés

Alors que des scientifiques ont déjà réussi à imprimer une cornée en 3D, les traitements des patients avec de la peau ou des os imprimés en 3D, n’en est qu’à ses balbutiements sur Terre. Pourtant, les scientifiques travaillant sur les missions spatiales tentent d’accélérer la cadence, pour pouvoir répondre aux attentes de l’ESA (l’European Space Agency). Cette technique de soin pourrait être vitale dans l’espace, là où le corps humain ne guérit pas aussi vite que sur Terre.

Tommaso Ghidini, l’un des responsables de la division de l’Agence spatiale européenne qui supervise ce projet, explique que : « dans le cas de brûlures, par exemple, une peau toute neuve pourrait être bio-imprimée au lieu d’être greffée ailleurs sur le corps de l’astronaute. Cette technique pourrait éviter de causer des dommages secondaires qui peuvent ne pas guérir facilement dans un environnement spatial ».

Lire la suite…

 

Gagnez du temps et retrouvez facilement les méthodes et les prestataires de tests pour valider vos revendications produits.

Preclinical

Clinical

Clinical