Les propositions de l’industrie cosmétique pour développer le « Made in Cameroon »

17 mars 2020

En milieu de mois de janvier 2020, une rencontre entre le ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana et les producteurs locaux de produits cosmétiques s’est tenue. Deux questions étaient au centre des préoccupations : garantir l’approvisionnement du marché local et préserver l’industrie locale.

Pour relever ces deux défis, les producteurs ont fait une dizaine de propositions. Ils ont notamment demandé de faciliter la présence et améliorer la visibilité des produits locaux dans les grandes surfaces ; d’intégrer les producteurs locaux et artisans des cosmétiques dans un comité technique en vue de l’élaboration des normes spécifiques de la filière, de réduire les délais de paiement des petits producteurs locaux par les supermarchés. En effet, explique, Jeanne Marlyse Donna, copromotrice de Maison Sanzo’o, « nous achetons tout au comptant et nous livrons pour être payés 60 à 90 voire 120 et 180 jours après ».

En outre, les producteurs ont suggéré de réduire les coûts de certification qui sont hors de portée pour les très petites entreprises (TPE) et artisans ; de mettre sur pied un véritable accompagnement des producteurs en termes de sensibilisation et formation et de réduire les coûts d’importation des matières premières et outils de production.

Lire la suite…

Gagnez du temps et retrouvez facilement les méthodes et les prestataires de tests pour valider vos revendications produits.

Preclinical

Clinical

Clinical