Intelligence artificielle et création de nouveaux parfums via le Pôle Pass

7 juin 2019 - 0 commentaire

L’industrie mondiale du parfum n’a pas connu de véritable innovation de rupture depuis l’invention des molécules d’arômes synthétiques à la fin des années 1800. Aujourd’hui, Symrise s’est associé à IBM Research pour lancer l’utilisation de l’IA dans la création de parfums.

Afin de repousser les limites de ce que l’on sait faire aujourd’hui et augmenter l’expertise humaine en la matière, Symrise a décidé d’être l’un des pionniers de l’utilisation de l’IA dans la création de parfums, ce que M. Daub appelle un saut quantique pour le secteur, mais aussi de développer la même approche dans l’industrie des goûts, des soins et de la nutrition. «Chez Symrise, nous mettons de plus en plus l’accent sur les processus numérisés et en réseau pour renforcer nos capacités créatives. En partenariat avec le centre de recherche Thomas J. Watson d’IBM, nous avons développé un système de création de parfums utilisant l’intelligence artificielle (IA) sur la base de modèles de parfums numériques».

«Philyra», c’est-à-dire le nom du système, utilise ainsi l’IA d’IBM Research pour la technologie de conception de produits. A partir d’un projet client réel, ce système a été utilisé avec succès pour créer deux parfums uniques, spécialement développés pour la marque de beauté brésilienne O’Boticario, qui seront lancés sur le marché incessamment sous peu (lancement prévu mi-2019).

Depuis plus de 200 ans, Symrise se consacre à la symbiose de l’art et de la science dans la création de parfums. Grâce à l’intelligence artificielle, l’entreprise peut analyser instantanément ses nombreuses archives de formules et de données historiques pour trouver de nouvelles combinaisons. « Nous avons l’intention d’utiliser l’intelligence artificielle pour élargir et affiner notre présence. L’intelligence artificielle accélère et enrichit immensément la création de parfums, ce qui conduit à de nouveaux types de formules. Et cela signifie que nous faisons un grand pas en avant dans l’industrie », explique M. Daub.

Read more…

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire.