Intel crée une puce capable de « sentir » des produits chimiques en imitant le système olfactif humain

6 mai 2020

Publié par l’Usine Digitale, le 18 Mars 2020

Intel a mis au point, en lien avec les chercheurs de l’université Cornell, un algorithme calqué sur le fonctionnement du cerveau et capable de reconnaître dix odeurs distinctes en conditions réelles. Une prouesse technologique rendue possible par son processeur neuromorphique Loihi et qui laisse envisager, à terme, la possibilité pour les robots de détecter la présence de produits chimiques dangereux ou de certaines maladies chez l’homme.

Plus efficace que d’autres techniques

Lorsqu’un humain sent une odeur, des molécules viennent stimuler une variété de 450 récepteurs spécifiques de son nez. Ces cellules envoient alors un signal au système olfactif, déclenchant des impulsions électriques qui sont envoyées au cerveau pour donner la sensation d’une odeur. « Nous développons des algorithmes neuronaux pour Loihi qui imitent ce qu’il se passe dans le cerveau quand on sent quelque chose », a confirmé Nabil Imam, auteur principal de la recherche à Intel Labs, qui met aussi l’accent sur la capacité de l’organe à « garder en mémoire les odeurs rencontrées par le passé ».

Lire la suite…

Gagnez du temps et retrouvez facilement les méthodes et les prestataires de tests pour valider vos revendications produits.

Preclinical

Clinical

Clinical