Indices d’age : le passé du présent, la meilleure histoire du moment par la Cosmétothèque

13 octobre 2021

Chaque jour que Dieu fait délivre son lot de « digital » dans nos métiers. Tous les domaines sont concernés, mais il y a une concentration plus spécifique dans tout ce qui concerne le diagnostic ou la caractérisation de la peau. Ce phénomène n’est pas nouveau, il a commencé il y a quelques années, mais suivant les bons principes de l’innovation, le processus accélère et devient exponentiel.

Parmi les dernières avancées, vous n’aurez pas été sans remarquer la proposition de L’Oréal d’un système de diagnostic cutané. Développé avec Modiface en utilisant de l’Intelligence Artificielle en complément, il s’agit à la lecture puisque nous n’avons pas eu l’occasion de tester l’application, du système certainement le plus abouti que l’on ait vu ces derniers temps.

L’application qui s’appelle SkinConsult AI fonctionne de manière assez simple. L’utilisatrice prend un selfie, puis donne son accord pour que la photo soit utilisé. L’image est analysée à l’aide de différents moyens pour caractériser des signes de vieillissement. La peau évaluée selon sept critères : visibilité des rides profondes, visibilité des ridules, intensité des tâches, manque de radiance, cernes, manque de fermeté, visibilité des pores. Il est demandé ensuite à l’utilisatrice d’indiquer son âge et le niveau de sécheresse de sa peau. Puis une carte est établie : celle-ci indique à la fois « les avantages » de la peau de l’utilisatrice et ses faiblesses.

Au-delà du caractère de nouveauté, tout ceci n’est rendu possible que grâce à l’utilisation de données issues de recherche déjà anciennes ayant permis de définir ces critères en son temps. Parmi ces recherches, on retrouve le travail de caractérisation de la peau que quelques équipes dans le monde avait initié. Certains verront avant tout dans ces développements l’application de techniques modernes permettant de créer de nouveaux paradigmes et des approches différentes. D’autres auront plus normalement le sentiment qu’il s’agit de l’aboutissement de travaux déjà assez anciens qui avaient été engagés il y a plus de 20 ans dans cette idée de caractériser la notion de peau saine, d’essayer de comprendre l’organisation et la structuration des critères de vieillissement, leurs séquences d’apparition, et leur évolution dans le temps.

Lire la suite

Par Jean Claude Le Joliff – 4 avril 2019

Gagnez du temps et retrouvez facilement les méthodes et les prestataires de tests pour valider vos revendications produits.
Gagnez du temps et retrouvez facilement les méthodes et les prestataires de tests pour valider vos revendications produits.

Ne manquez pas notre newsletter hebdomadaire

* Recevez des nouvelles régulières de ce qui agite le monde des tests précliniques et cliniques de l’industrie de la cosmétique !