DGCCRF : Publication des résultats des enquêtes cosmétiques 2018 via CosmeticObs

6 décembre 2019

La DGCCRF procède à des contrôles annuels pour vérifier la conformité des cosmétiques aux exigences réglementaires et informe les consommateurs sur les éventuels risques liés à l’utilisation de certains produits. Elle vient de publier le bilan de ses contrôles pour l’année 2018. Avec un constat : malgré le maintien d’une pression de contrôle constante, le taux d’établissements en anomalie (40,5 %) relevé demeure élevé.

Consciente qu’il est peu aisé pour le consommateur de déchiffrer la liste des ingrédients et d’en retirer des informations pertinentes, la DGCCRF veille également à ce que l’information qui lui est délivrée sur la composition des produits soit lisible et loyale.

L’usage de produits cosmétiques non conformes peut présenter un risque pour la santé. En 2018, 88 produits ont fait l’objet d’une alerte ou d’un signalement en raison d’un risque chimique ou microbiologique, deux signalements de cosmétovigilance (les professionnels de santé ou les usagers peuvent signaler aux autorités sanitaires sur le site signalement-sante.gouv.fr tout incident dont les effets indésirables sont liés aux produits de santé) ont été transmis à l’Autorité nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et 20 notifications RAPEX ont été effectuées (12 par la DGCCRF et 8 en provenance d’autres autorités européennes).

Crèmes, émulsions, gels et huiles pour la peau (dont les produits éclaircissants pour la peau, ces produits contenant souvent des substances illicites comme l’hydroquinone et le glucocorticoïde), produits de soin pour la peau et pour le bain font partie des articles les plus concernés par ces alertes.

Read more…

Gagnez du temps et retrouvez facilement les méthodes et les prestataires de tests pour valider vos revendications produits.

Preclinical

Clinical

Clinical