[CES 2020] On a testé l’interface neuronale de NextMind, pépite française des neurotechnologies via L’Usine Digitale

21 janvier 2020

L’un des grands gagnants du CES 2020 est NextMind, une start-up française qui travaille incognito depuis deux ans sur une interface neuronale capable de décoder en temps réel des images dans le cortex visuel. Nous avons pu faire l’essai de cette technologie et avons été convaincu de son potentiel, même à ce stade précoce. Une pépite à suivre.

Les interfaces neuronales directes (brain-computer interfaces en anglais) étaient de sortie au CES 2020. L’une des plus impressionnantes démonstrations du salon était celle de BrainCo, qui permet aux amputés de contrôler une prothèse de main. Si cela se limite à des mouvements préprogrammés, le nombre d’actions possibles et la vitesse d’exécution nous ont impressionné.

Mais la star du show était une start-up française, NextMind, qui a remporté le prix « Best of Innovation » dans la catégorie AR/VR et un prix « Honoree » dans la catégorie wearables. Sa technologie permet de décoder des images en temps réel depuis le cortex visuel (situé à l’arrière du crâne), ce qui rend possible des actions simples.

UNE SPIN-OFF DE NORMALE SUP’

NextMind a été fondée en 2017 par Sid Kouider, chercheur au sein du laboratoire de sciences cognitives et psycholinguistique de l’École normale supérieure. Il s’agit d’une spin-off de ce laboratoire. Elle est basée à Paris et emploie une quinzaine de personnes. Sid Kouider a révélé son existence fin novembre lors du salon Slush 2019, qui se déroule à Helsinki. Le CES 2020 était quant à lui l’occasion de lancer la commercialisation de son kit de développement, vendu 399 dollars. Il sera expédié au deuxième trimestre 2020.

Read more…

Gagnez du temps et retrouvez facilement les méthodes et les prestataires de tests pour valider vos revendications produits.

Preclinical

Clinical

Clinical